Les bienfaits de l’huile de nigelle

Coucou les filles !

Aujourd’hui zoom sur l’huile de nigelle !

Bien moins connue que sa célèbre cousine l’huile d’argan, l’huile de nigelle (appelée également cumin noir) vaut vraiment le détour ! Ses actifs embellissent les peaux jeunes et moins jeunes et revitalisent les cheveux.

Cette huile est précieuse chez les Egyptiens, elle s’extrait par pression à froid de petites graines parfumées provenant de la plante aromatique, la Nigella sativa.

Pour la peau :

Cette huile végétale possède un fort pourcentage d’acides gras essentiels, entrant dans la composition des lipides nécessaires à l’hydratation cutanée. Relipidant, l’acide linoléique participe à la reconstitution des lipides de la peau et favorise la bonne cohésion des cellules entre elles.

Elle est donc l’alliée idéale des épidermes qui, après 50 ans, perdent de leur souplesse et manquent d’hydratation. Cette huile contient de la vitamine E et des caroténoïdes, deux antioxydants connus pour lutter contre l’apparition des radicaux libres destructeurs de cellules, et qui protègent donc du vieillissement.

Pour les cheveux :

Elle fait des merveilles sur les cheveux abîmés et cassants, et assouplit les cuirs chevelus secs ou irrités. Elle dope la fibre capillaire et apporte aux cheveux souplesse et brillance.

Pour profiter de ses bienfaits, l’idéal est de la mélanger à des huiles végétales nourrissantes comme le jojoba. On peut l’appliquer soit en massage effectué du bout des doigts sur le cuir chevelu, soit en masque sur les cheveux en insistant sur les pointes. Moi je laisse poser toute la nuit sous une serviette chaude pour optimiser la pénétration.

L’huile essentielle de nigelle :

Elle s’emploie pour ses propriétés calmantes, anti-infectieuses et cicatrisantes. Elle est particulièrement indiquée pour les peaux sèches, sensibles ou irritées, et en cas de brûlures ou de coups de soleil. Elle peut s’utiliser en applications locales pour soulager les petits bobos cutanés, et même en massage doux contre les contractures et les douleurs articulaires.

Elle possède des principes actifs anti-inflammatoires et antiseptiques. Adaptée au soin des peaux à tendance grasse et acnéiques, elle convient aussi bien à l’adolescent qu’à l’adulte. Du fait de son action assainissante, elle prévient  la formation de boutons et apaise les petites inflammations.

Attention, comme toutes huiles essentielles il est important de respecter certaines précautions d’usage !

-En cas de peau sensible, il est conseillé de faire un test préalable dans le pli du coude.

-Il ne faut pas l’appliquer ni près des yeux, ni sur les muqueuses !

-Elle doit être employée avec parcimonie. Utilisée pure, elle possède une odeur forte, et son parfum piquant et poivré peut se révéler gênant.

-En cas d’exposition au soleil, il est recommandé de ne pas l’appliquer sur la peau, elle peut s’avérer phototoxique.

-Elle doit être protégée de l’air et de la lumière car elle est très sensible à l’oxydation.

2 réponses

  1. Lady l'a fait dit :

    Super article !
    Je connaissais l’huile végétale, j’ai aussi des graines de cumin noir que je prend en cure tous les matins, mais je ne connaissais pas l’huile essentielle !
    Merci pour toutes ces informations 🙂

  2. Coucou, merci pour ces conseils, je pense que ce sera un prochain achat avec l’huile de figue de barbarie bisous

Laisser un commentaire